Est-ce qu’un salarié peut être condamné à payer des dommages et intérêts à son employeur ?

La réponse est clairement négative en l’absence d’un licenciement pour faute lourde (Cass. Soc. 25 janvier 2017, n° 14-26.071 FS-P+B, M. L. c/ SAS AXE FROID). Lorsqu’un salarié commet une faute dans l’exercice de ses fonctions et conduit l’entreprise à supporter un préjudice important, l’employeur a légitimement tendance à vouloir se retourner contre son salarié